Avertir le modérateur

29/04/2008

Communiste pas français comme disaient certains ?

 

JOURNEE DES DEPORTES A BEAURAINS

 


 

 

Comme chaque année, à l'occasion de la journée des déportés, une cérémonie a eu lieu au cimetière de Beaurains, présidée par le maire socialiste. Notre camarade Jean-Jacques Guillemant, maire-adjoint, a notamment déclaré :

“La journée du souvenir consacrée à la mémoire des déportés, des résistants, des victimes du nazisme a toujours eu une très grande importance pour le Parti communiste français.

Je vous remercie d'être toujours aussi nombreux à participer à ce devoir de mémoire. Je remercie Pierre Ansart, le maire de la commune, qui m'autorise à prendre la parole lors de cette cérémonie, alors que dans une ville voisine la Fédération du PCF n'est même pas invitée en tant que telle à la cérémonie du mur des fusillés. Je remercie aussi tout particulièrement la famille de Hubert Crépin à laquelle j'associerai celle de Emile Duquesnoy, autre grand nom local de la Résistance. Je ne peux m'empêcher de penser aussi en ce moment à Abel Duquesnoy, Marcel Roger, Raymond Vigreux, et bien d'autres… Tous ces noms ont encore de l'écho dans nos têtes et dans nos cœurs.

L'association des Amis de la Résistance à laquelle j'appartiens, avec bien d'autres associations, œuvrent pour

rappeler aux jeunes générations le sacrifice de nos anciens. A une époque où à plusieurs reprises certains nient même l'existence des camps d'extermination, à une époque où l'on souille les tombes des soldats morts au champ d'honneur, il est indispensable de prolonger, d'intensifier ce devoir de mémoire. Certes les communistes n'étaient pas seuls dans ce combat et je tiens à saluer tous les autres combattants, tous ceux qui n'ont pas plié face aux atrocités nazies.

Attention, amis et camarades, la “bête immonde” rôde encore. Plus que jamais, groupons nos efforts pour promouvoir la paix dans le monde. Unissons nos voix pour faire taire les canons.”

 

Lundi 28 avril 2008

publié dans : vie de la section

 

Scandale à la Cérémonie du mur des fusillés à Arras :

 

 

DÉPORTÉS ET RÉSISTANTS : UN DÉTAIL DE L'HISTOIRE ???

COMMUNISTES : PAS FRANÇAIS ???

 

Dimanche 27 avril, comme tous les ans, à l'occasion de la Journée nationale des Déportés, se tenait dans les fossés de la citadelle une cérémonie-souvenir.

Cérémonie émouvante où des enfants des écoles ont lu des extraits de lettres de déportés avant d'entonner le chant des marais, chant qui fut celui des Allemands déportés par les nazis dès 1933.

Cérémonie émouvante où le souvenir des heures sombres fut évoqué par des représentants de déportés et de résistants, de l'Etat, de la mairie d'Arras et même du Commonwealth…

Alors, où est le scandale ?

L'absence du Préfet représentant la République qui se fait remplacer par un sous-préfet est un scandale,

L'Absence du Maire d'Arras, M.Vanlerenberghe qui se fait remplacer par une adjointe est un scandale;

Le manque d'information de la part de la Préfecture et surtout de la Mairie (pas une affiche en ville) est un scandale.

Le fait que le Parti Communiste Français n'ait pas été invité en tant que tel est un scandale.

Et pourtant, les communistes étaient là, représentant à eux seuls près de la moitié des assistants.

Car sur les murs des fossés de la citadelle on peut voir sur la majorité des plaques au dessus du nom d'un fusillé ces 3 lettres “PCF” rappelant à tous que notre Parti a payé un lourd tribut pour la paix et la liberté de notre pays.

Eh bien, y aura-t-il un scandale de plus ? On dit que ces plaques vont être restaurées et qu'on veut faire disparaître ces 3 lettres “PCF”. Pourquoi ? Communiste pas français comme disaient certains ?

“Le ventre est encore fécond d'où est sortie la bête immonde” écrivait Bertolt Brecht et notre camarade Jean-Jacques Guillemant le rappelait dans son discours lors de la cérémonie au cimetière de Beaurains.

Alors que certains persistent à qualifier des camps d'extermination de “détail” de l'histoire, alors que le gouvernement actuel essaie de détruire l'œuvre du Conseil National de la Résistance, il est primordial de rappeler à tous et notamment aux plus jeunes ce que fut la Résistance et la part que les communistes ont prise dans le combat pour la paix et la liberté :

Mercredi 30 avril à 14 h 30 : Guy Môquet, le sens d'un combat à l'Office culturel d'Arras,

Samedi 3 mai, salle des fêtes d'Agny, à partir de 19 h : vernissage de l'exposition sur la Résistance et spectacle évoquant l'œuvre du Conseil National de la Résistance.

Blog P.C.F ARRAS

22:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Je recherche l'origine de l'expression que vous citez lors de la "Cérémonie du mur des fusillés à Arras", en rappelant :
"Communiste pas français comme disaient certains ?".
On me dit que cette phrase était d'un Allemand en France pendant l'Occupation de la Seconde Guerre Mondiale.
Pouvez-vous me le confirmer ?
Si oui, qui et quand et dans quelles circonstances ?
Merci beaucoup d'avance,
Tauba ALMAN.

Écrit par : ALMAN | 12/07/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu