Avertir le modérateur

31/03/2009

Les salariés de Caterpillar retiennent leur direction sur le site grenoblois .

mardi 31 mars 2009 (18h15)

 

Les salariés de Caterpillar France, qui retiennent depuis le milieu de matinée mardi cinq cadres, dont le directeur de la branche française du groupe américain, demandent une reprise immédiate des négociations sur le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE). Selon un responsable de la police de Grenoble, qui a pu rencontrer vers 16h les cinq cadres retenus par les salariés, la direction est prête à reprendre les discussions dès mercredi matin.

S’adressant aux élus du comité d’entreprise et à quelques dizaines de salariés présents dans les bureaux de la direction, le fonctionnaire a précisé qu’”un accord signé sous la contrainte n’avait aucune valeur juridique”. L’état de santé physique et psychologique des cinq dirigeants retenus dans les bureaux de la direction est bon, a indiqué à l’Associated Press le médecin de l’entreprise, le Dr Jean-Marie Gallet, qui a pu les rencontrer.

Selon l’intersyndicale CGT, CFDT, FO, CGC, la direction de Caterpillar ne souhaite pas reprendre de négociations sur l’enveloppe du PSE fixée à 48,5 millions d’euros pour les 733 licenciements dans les deux usines françaises situées à Grenoble et Echirolles (banlieue de Grenoble). Les syndicats réclament 110 millions d’euros pour le plan social. La direction serait prête en revanche à négocier sur le nombre de licenciements.

Plusieurs centaines de salariés des deux usines occupaient toujours dans le calme les bâtiments de la direction de Caterpillar France. Aucun incident n’a été signalé. Une trentaine de policiers des unités d’intervention de la police nationale a pris position vers 14h devant les grilles de l’usine où se trouvent les locaux de la direction.

Les cinq personnes “retenues” par les salariés et les élus du CE sont le directeur de Caterpillar France Nicolas Polutnik, le directeur européen Laurent Rannaz, le chef du personnel Thierry Vervoitte, le directeur des ressources humaines Maurice Petit et le responsable qualité Eric Théolier.

Caterpillar France, qui emploie 2.500 personnes, avait annoncé le 13 février dernier une chute de 55% des commandes entre 2008 et le prévisionnel 2009 pour justifier ces 733 licenciements. Au total, le constructeur américain d’engins de chantier, qui emploie 113.000 personnes dans le monde, a annoncé 24.000 suppressions d’emploi depuis l’automne pour faire face à la baisse de la demande d’équipements dans les secteurs du BTP et des mines. Le 21 octobre dernier, le groupe avait également annoncé un bénéfice net en repli de 6% au troisième trimestre et prévenu d’une stagnation de son chiffre d’affaires en 2009. AP

http://tempsreel.nouvelobs.com/depe…

De : Grenoble
mardi 31 mars 2009

site Bellaciao

18:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu