Avertir le modérateur

21/06/2013

Suppression d'emplois à la SNCM. Communiqué de presse du PCF 13 .

    

 

Pierre Dharréville
Secrétaire départemental du PCF
Membre du Comité exécutif national du PCF

 
 
Suppression d'emplois à la SNCM. Communiqué de presse du PCF 13
 
Non au plan de sabordage !

Selon l’AFP, l’Etat et Véolia se seraient mis d’accord sur un soi-disant plan de sauvetage de la SNCM qui prévoit la suppression de 600 emplois sur 1400. Voilà qui ressemble plutôt à un plan de sabordage ! Cet arrangement sur le dos de l’intérêt général, de la population Corse et des salariés de la SNCM est un scandale inacceptable ! Avec qui dans quelles conditions et pour quel service, quels bateaux vont-ils naviguer ?

Les communistes sont mobilisés depuis des mois au côté des salariés en Corse et à Marseille pour donner un avenir à la compagnie et à la filière maritime, pour défendre l’application du droit social. Nous refusons, alors que les besoins existent plus que jamais que l’on réduise la voilure pour faire de la place aux compagnies rentières du privé qui captent des aides publiques tout en pratiquant le dumping social et le contournement fiscal. Nous refusons que l’Etat lui-même pratique le chantage entre l’emploi et l’investissement dans la flotte tous deux nécessaires.

La Commission européenne avait déjà envoyé une torpille en réclamant des remboursements de fonds publics à la compagnie ; le gouvernement avait mollement réagi ; il envoie lui-même aujourd’hui une deuxième salve. Il tient par ailleurs les clefs de la solution par la reconstitution du capital public, par l’imposition du pavillon premier registre pour le cabotage national et par la réindexation de l’enveloppe de la continuité territoriale allouée à la Collectivité territoriale de Corse.

L’histoire récente de la compagnie avec les enjeux financiers qui s’y rapportent méritent une enquête parlementaire sérieuse.

Pour faire passer sa métropole, le gouvernement a prétendu vouloir développer le port et l’aire métropolitaine marseillaise. Voici venir les actes qui arborent un tout autre pavillon : celui de l’austérité et de la casse de l’emploi. Cette fois-ci, ce n’est pas l’Etat qui se déclare impuissant, c’est l’Etat actionnaire en direct qui agit comme une multinationale. Marseille n’a pas besoin qu’un gouvernement de gauche mène la politique libérale réclamée par les marchés financiers ! Marseille a besoin d’emploi et d’activité. Le gouvernement doit changer immédiatement son plan de navigation ! Nous appelons la population de Marseille à se mobiliser au côté des salariés en lutte pour l’avenir de la SNCM.
 
Nicolas Maury

10:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu